Commémoration du 11 novembre

La commémoration du 101ème anniversaire de l’Armistice de 1918 s’est déroulée en présence de Benoît Sonnet, Conseiller Départemental. La section batterie fanfare de Haybes a accompagné le cortège qui s’est recueilli devant la stèle et le monument aux morts.

De nombreux enfants ont participé à cette cérémonie, preuve que le devoir de mémoire est bien vivace à Hargnies.

Discours du Maire, Bernard Deforge :

Aujourd’hui 11 novembre 2019, c’est la « Journée nationale de la Commémoration de la Victoire et de la Paix », nommée ainsi depuis 2012, journée d’hommage à tous les morts pour la France.

Reportons-nous un siècle en arrière, le 11 novembre 1919.

C’était un an après la fin des combats de la Grande Guerre, premier 11 novembre de la paix retrouvée.

Les traités sont signés, l’allégresse de la victoire s’est déployée dans une ampleur incomparable le 14 juillet 1919, l’état de siège vient d’être levé, les Poilus retrouvent leur foyer, leur famille et leur commune. Ils découvrent une vie bouleversée, une France transformée par une épreuve de 4 années et par de profondes séquelles. Partout le pays est traversé par la sourde évidence que rien ne sera plus comme avant, que le retour à l’avant-guerre est impossible.

C’était il y a cent ans. Une nouvelle page s’ouvrait. Celle du souvenir, de la mémoire et de l’hommage.

Depuis, avec constance, les français sont fidèles à cet anniversaire. En ce jour dans les nécropoles, sur les places de nos villes et de nos villages comme ici, toutes générations, unies et solidaires, se rassemblent et se recueillent.

La nation se souvient de ceux qui se sont battus pour elle entre 1914 et 1918. Les noms gravés sur nos monuments nous rappellent les valeurs d’honneur, de courage et de dévouement qui ont été les leurs.

Mais depuis 2012, chaque 11 novembre est aussi l’occasion d’honorer toutes les filles et fils de France qui, dans tous les conflits, hier comme aujourd’hui, ont accompli leur devoir jusqu’au don suprême.

Et aujourd’hui, la Nation rend un hommage particulier aux soldats morts pour la France en opération extérieures.

En inaugurant en ce 11 novembre 2019 un « Monument aux morts pour la France en opérations extérieures » le Président de la République inscrit dans la pierre comme dans les mémoires la reconnaissance de tout un peuple pour ses combattants. Haut lieu de la Mémoire nationale, ce monument se veut aussi le rappel que la préservation de notre indépendance, de notre liberté et de nos valeurs repose sur ceux qui ont donné et donnent leur vie pour les défendre.

Inscrivons-nous dans cette œuvre de mémoire en rendant hommage aux militaires français morts pour la France en 2019 :

– Premier maître Alain BERTONCELLO, commando Hubert, mort pour la France au Burkina Faso, le 10 mai 2019 ;

– Premier maître Cédric de PIERREPONT, commando Hubert, mort pour la France au Burkina Faso, le 10 mai 2019 ;

– Médecin principal Marc LAYCURAS, 14e centre médical des armées, mort pour la France au Mali, le 02 avril 2019 ;

– Brigadier Erwan POTIER, 501e régiment de chars de combat, mort pour la France à Rouen (France), le 21 mai 2019, des suites de blessures reçues au Liban ;

– Brigadier-chef Ronan POINTEAU, 1er régiment de Spahis, mort pour la France au Mali, le 2 novembre 2019.